Page 5 - Plaquette SHB 2016 net
P. 5

Beaumont  Site du Moulin-de-Beaumont

        Construction : à partir de 1744
        Citation : 1er décembre 2008
 La municipalité de Beaumont possède deux sites du patrimoine, soit celui du Village-de-Beaumont et celui du Moulin-de-Beaumont,    Localisation : 2, route du Fleuve
 de même que deux chapelles de procession et une résidence privé protégées par classement, et enfin, un moulin cité en 1979.
          Le site du Moulin-de-Beaumont est un ensemble
 Site du patrimoine du Village-de-Beaumont  préindustriel aménagé sur un vaste terrain paysager. Il
        est composé d’un moulin à eau datant de 1821, d’un bar-
 Construction : régimes français  et anglais  rage, d’un réservoir et de son canal de dérivation, d’une
 Citation : 13 janvier 1997  maison du meunier, d’un site archéologique comprenant
                                             e
 Localisation : chemin du Domaine et route du Fleuve  des vestiges du moulin Péan (datant du XVIII  siècle) et
        d’un chemin d’accès menant à ce dernier. Il comprend
 Le site du patrimoine du Village-de-Beaumont est localisé dans   en outre des aménagements récents, soit une recons-
 e
 la municipalité de Beaumont, dont les origines remontent au XVII    titution de la cage à eau du moulin Péan, un escalier
 siècle. L’intendant Jean Talon (1625-1694) concède en 1672 deux   menant à celui-ci, une boulangerie et deux fours à pain
 seigneuries formant le territoire actuel de Beaumont. La seigneurie   extérieurs. Le moulin de plan rectangulaire, à quatre
 de Beaumont est octroyée à Charles Couillard (1647-1715), Sieur des   niveaux, est coiffé d’un toit mansardé à deux versants. La
 Islets, tandis que celle de Vincennes est accordée à François Bissot.   maison du meunier de plan rectangulaire, d’un étage et
 4  Les deux seigneurs font ériger respectivement leur manoir et des   demi, est surmontée d’un toit à deux versants retroussés.   5
 dépendances. La paroisse Saint-Étienne-de-Beaumont est fondée en   Le site du Moulin-de-Beaumont présente un relief varié, dont un plateau surélevé où coule un ruisseau, une falaise abrupte traversée
 1692 et dessert les deux fiefs. Une petite chapelle en bois est élevée   par une chute et, sur sa partie ouest, une pente carrossable menant à la rive. Il est implanté au confluent du ruisseau Beaumont et du
 à cette époque dans la seigneurie de Beaumont. La localisation de la   fleuve Saint-Laurent, dans la partie est de la municipalité de Beaumont.
 chapelle dicte l’emplacement du futur noyau villageois. La population
 de la paroisse agricole augmente lentement.   Au début des années 1740, le seigneur de Saint-Michel et de Livaudière, Hugues-Charles Péan (1682-1747) acquiert des droits
        sur le ruisseau qui coule sur la seigneurie de Beaumont. En 1744, Péan fait construire un moulin à eau près du fleuve, au pied de
 e
 Le noyau religieux se forme progressivement au cours du XVIII    la chute à Maillou. Le fils de Péan, Michel-Jean-Hugues (1723-1774) rend le moulin tristement célèbre. En 1750, Péan obtient
 siècle. Un premier presbytère est érigé en 1722. Une église en pierre est construite entre 1726 et 1736 pour remplacer la chapelle en   le contrat de fourniture des farines à l’État et son moulin fait alors des affaires d’or. C’est en effet dans le moulin de Péan qu’est
 bois. Bâtie selon les plans de Jean-Baptiste Maillou (1668-1753), la nef du nouveau lieu de culte devait être aussi large que le chœur.   moulue toute la farine et dans ses hangars que celle-ci est blutée. De là, elle est aussi parfois embarquée sur les bateaux qui la
 Deux chapelles de procession en bois sont ensuite élevées à égale distance de part et d’autre de l’église. Elles sont ultérieurement   transportent aux Antilles alors qu’en Nouvelle-France, les blés réquisitionnés par l’Intendant sont interdits de commerce. Péan fait
 remplacées par des constructions de pierre : celle consacrée à la Vierge en 1740 et l’autre, dédiée à sainte Anne, 60 ans plus tard. En   partie du groupe d’entrepreneurs connu sous le nom de la Grande société qui va monopoliser le commerce en Nouvelle-France à
 1759, l’église est occupée par les troupes du général Robert Monckton (1726-1782) ; l’ensemble religieux est préservé des destructions   partir de 1756. Après la défaite, il s’établit en France et de tous ceux qui sont accusés de malversations dans l’administration des
 perpétrées dans la région par les soldats britanniques.  affaires du Canada, Péan s’en tire le mieux.
 e
 Au début du XIX  siècle, le centre du village était formé des bâtiments religieux, de quelques maisons de ferme et de leurs dépen-  Sous le Régime anglais, le moulin Péan devient le moulin banal de la seigneurie de Beaumont. Il est vendu à un particulier en 1862.
 dances. Quelques artisans, commerçants et rentiers s’installent dans le petit noyau villageois vers le milieu du siècle. Un moulin à eau   Au cours des ans, un moulin à scier lui est annexé et un quai, des hangars et des écuries sont construits sur cet emplacement. Le mou-
 alimentant une scierie est construit. Le cadre bâti reste peu dense et le village se développe en s’étirant d’est en ouest. La municipalité   lin fonctionne jusqu’en 1888; son nouveau propriétaire le délaisse alors pour concentrer ses opérations dans le moulin construit en
 de Saint-Étienne-de-Beaumont est érigée civilement en 1855. Le nom officiel de la municipalité devient Beaumont en 1998.  haut de la falaise, moulin qui est connu aujourd’hui sous le nom de « moulin de Beaumont ».
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10