Un musée virtuel pour planifier vos prochaines excursions muséales dans la MRC de Bellechasse. Découvrez les expositions en cours.

La carte postale, témoin de l'histoire bellechassoise

La carte postale est un moyen utilisé pour envoyer de courts messages écrits, sans la protection de la traditionnelle enveloppe qui assure leur confidentialité. Elle fit son apparition en Europe en 1870, au Canada à la fin de 1897, mais seulement en 1903 dans la forme qu'on lui connait.

Les premières cartes n'étaient qu'une pièce de papier rigide sans illustration, l'adresse et le timbre poste occupant le recto et le message, le verso. Ce sont les Allemands qui ont popularisé la carte illustrée à partir de 1895.

Au Québec, la carte postale a connu ses heures de gloire dès le début du 20e siècle, jusqu'en 1920. Durant cette période, de nombreux photographes ont sillonné les régions avec leurs appareils, fixant pour la postérité des paysages ou des vues d'immeubles de prestige. Avant l'avènement de la photographie, seules des gravures ou des peintures pouvaient illustrer des scènes. Les photographes se sont rapidement associés avec des éditeurs pour multiplier leurs images et les distribuer.

Avec le développement du train, on a assisté à une véritable montée du tourisme et de la villégiature estivale sur la Côte-du-Sud et dans Bellechasse. Les cartes postales ont alors charmé les touristes qui voulaient montrer ce qu'ils avaient découvert au cours de leurs déplacements, puisque la caméra restait alors l'apanage des photographes. Les villégiateurs ont pris plaisir à communiquer avec leur famille et leurs amis avec ces cartes qui montraient leur environnement de vacances; le téléphone et le télégraphe étaient peu développés pour maintenir ses contacts.

Aux alentours de 1910, la plupart des villages du territoire de la MRC de Bellechasse ont eu la chance d'être mis en valeur sur des cartes postales. Les thèmes étaient assez redondants puisqu'on photographiait surtout les églises, les écoles de village et les rues principales. Plusieurs de ces images ont pu résister au temps, mais c'est surtout l'initiative d'un collectionneur, Magella Bureau, qui a permis de rassembler quelque 20 000 cartes postales des villes et villages du Québec; on peut les voir en ligne sur le site de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (http://www.banq.qc.ca/  — cote P547, S1, SS1).

Au début, les premières cartes postales n'étaient imprimées qu'en noir et blanc. Des éditeurs ont parfois ajouté quelques teintes de couleur sur les images anciennes. L'imprimerie ayant fait de grands projets, la qualité des cartes postales s'est graduellement améliorée. Les sujets se sont multipliés et les combinaisons d'images sont devenues plus fréquentes.

Pour les passionnés d'histoire, les anciennes cartes postales sont des documents précieux qui montrent l'évolution d'un bâtiment ou d'un paysage dans le temps. Les dates inscrites, la valeur du timbre utilisé et surtout, le cachet du bureau de poste deviennent autant de marqueurs pour établir l'âge d'une carte postale.

Aujourd'hui, la carte postale persiste toujours, mais elle subit une concurrence sévère avec les courriels, les appels téléphoniques vidéo, les cartes virtuelles et surtout, les appareils photo intégrés aux tablettes électroniques et téléphones mobiles. On n'achète plus désormais ses souvenirs photographiques, on les produit soi-même et on les achemine sur le champ à ses destinataires. Hélas, bien peu de ces documents photographiques numériques resteront pour la postérité, faute de systèmes de classement et de conservation sécuritaires et accessibles.

La présente exposition virtuelle montre quelques vieilles cartes postales bellechassoises choisies parmi celles qui sont publiées sur le site Internet de la Société historique de Bellechasse, à l'onglet « Images oubliées ». Dans les archives, les cartes postales font bon ménage avec d'autres témoins de notre histoire, les photographies aériennes de maison prises à basse altitude et vendues par des colporteurs dans nos campagnes.

Prenez plaisir à découvrir d'autres cartes postales de Bellechasse avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Saint-Michel 1880. Pas une photo, une gravure!

Chalets de villégiature à Saint-Vallier

Église Saint-Charles Borommé vers 1910

Saint-Anselme en 1914

Partie de Saint-Philémon

Le quai de Saint-Michel-de-Bellechasse