Un musée virtuel pour planifier vos prochaines excursions muséales dans la MRC de Bellechasse. Découvrez les expositions en cours.

Nos plaques commémoratives

La présente exposition porte sur des biens patrimoniaux patrimoniaux bien particuliers, dont on ne parle habituellement dans les médias que lors de leur dévoilement : les plaques commémoratives. Pourtant, cette pratique perdure et continue de recevoir un bon accueil dans le public en général et chez les visiteurs à la recherche de leurs origines.

L'Office de la langue française définit la plaque commémo-rative comme « une plaque qui a pour but de rappeler de façon durable le souvenir d'une personne ou d'un événement. Le texte qu'on y inscrit varie en fonction de l'objet de la commémoration. Selon le cas, on peut y inscrire la date de l'événement, le nom de la personne, son titre ou sa fonction, l'événement qu'on souhaite souligner, le ou les noms des personnalités qui ont procédé au dévoilement de la plaque ainsi que la date du dévoilement. Il existe de nombreux types de plaques commémoratives. Leur formulation et leur présentation ne sont pas standardisées, mais elles doivent respecter les règles typographiques générales. Les titres de civilité y figurent généralement en toutes lettres. »

L'inventaire du patrimoine bâti de la MRC de Bellechasse, réalisé entre 2010 et 2012, a permis d'identifier quelque 50 plaques commémoratives érigées sur ce territoire. Elles sont le plus souvent apposées sur un monument, une stèle en pierre naturelle, une grille ou un mur extérieur, dans le but de perpétuer le souvenir d'un évènement, là même où il est survenu ou de personnages qui ont vécu sur le lieu.

Les plaques se retrouvent en plusieurs modèles qui ont habituellement en commun leur grande longévité; les plaques de bronze coulées et celles en granit sculpté sont les plus courantes. Si les matériaux nobles sont le plus utilisés, des matériaux contemporains font aussi leur apparition pour compenser les coûts élevés reliés à leur fabrication. Sauront-ils exister à perpétuité comme le souhaitent les personnes qui les installent?

Les motifs invoqués pour l'érection d'une plaque sont fort variés :

  • naissance, vie, décès ou origine dune personne célèbre ou d'une famille souche;
  • commémoration d'un anniversaire;
  • inauguration d'un lieu aménagé, d'un bien immobilier ou d'une structure;
  • fait divers survenu sur le lieu.

Les plaques montrées dans la présente exposition illustrent différents types de plaques recensées dans la MRC de Bellechasse. On remarquera que les formats varient dans le temps et selon les maîtres d'oeuvre.

La popularité des plaques l'emporte parfois sur celle du sujet mis en évidence. En règle générale, le sujet devrait avoir eu une incidence marquante sur l'histoire régionale, se limiter aux personnes décédées depuis au moins 25 ans, rappeler un évènement datant de plus de 40 ans ou s'appliquer à un lieu aménagé avant 1975. À l'encontre des bâtiments patrimoniaux, la notoriété, l'unicité et la rareté ne devraient pas influencer la décision d'installer une plaque commémorative.

Les plaques commémoratives ont été inventoriées par la Société historique de Bellechasse entre 2010 et 2012. Il est possible de onsulter l'ensemble de cet inventaire en utilisant le module de recherche disponible avec le présent lien; choisir le type de patrimoine « Plaques commémoratives » et préciser la région administrative concernée « Chaudière-Appalaches ».

Plaque du Dr
Jacques Labrie

Saint-Charles-de-
Bellechasse

Cette plaque en bronze montée sur un poteau constitue l'une de rares de ce modèle érigée par le gouvernement du Québec dans la MRC de Bellechasse. Elle rappelle en français et en anglais que « le docteur Labrie, patriote, député et historien, naquit à Saint-Charles de Bellechasse, le 4 janvier 1784. » La plaque est ornée d'une couronne de feuilles d'érable et des armoiries du Québec. La Commission des monuments historiques en est le maître d'oeuvre.


Plaque de la paroisse
de Sainte-Claire

Sainte-Claire

Cette autre plaque en bronze montée sur un poteau constitue l'un des rares modèles du genre érigé par le gouvernement du Québec dans la MRC de Bellechasse. Elle rappelle en français et en anglais que « La paroisse de Sainte-Claire est située dans la seigneurie qui fut accordée à Louis Jolliet, découvreur du Mississipi, par le gouverneur de Frontenac et l'intendant Bochart Champigny, le 30 avril 1697. » La plaque est ornée de feuilles d'érable et des armoiries du Québec. La Commission des monuments historiques en est le maître d'oeuvre.


Plaque de Nicolas Leroy
et Jeanne Lelièvre

Saint-Vallier

La Fédération des familles souches du Québec contribue à mettre en valeur le patrimoine familial hérité de nos ancêtres et de leur descendance. Les associations membres sont à l'origine de plusieurs plaques érigées en l'honneur de certains de nos pionniers. Celle-ci rend « hommage à une famille pionnière, Nicolas Leroy et Jeanne Lelièvre, arrivés en Nouvelle-France en 1661, de Dieppe, Normandie, établis en la seigneurie de La Durantaye en 1676, et dont plusieurs enfants ont vécu à Saint-Vallier. »


Plaque de Marie-
Josèphte Fitzbach

Saint-Vallier

Cette plaque ovale montée sur stèle de pierre naturelle fut érigée en 1999 à l'occasion du 150e anniversaire de la congrégation des Soeurs du Bon-Pasteur de Québec. La Société historique de Saint-Vallier rendait ainsi hommage à leur fondatrice, Marie-Josèphte Fitzbach,
née dans cette paroisse le 16 octobre 1806.


Plaque d'Augustin-
Norbert Morin

La Durantaye

Les plaques valent parfois leur pesant « de bronze ». Des gens osent les voler pour la valeur du métal et il faut alors les remplacer. C'est ce qui est arrivé à une plaque qui rappelait que dans la maison, s'élevant au 95, 5e rang de La Durantaye, naquit le 13 octobre 1803, l'honorable Augustin-Norbert Morin. Il a fallu procéder au dévoilement d'une nouvelle plaque 58 ans plus tard, érigée cette fois dans un parc au cœur de la municipalité.


Plaque de
Misaël Morin

Saint-Raphaël

Les plaques réfèrent parfois à des personnages qui ont marqué l'histoire locale. Cette plaque fut érigée en bordure de la rivière du Sud « En mémoire de
MISAËL MORIN noyé accidentellement à cette chûte le 15 août 1882 âgé de 40 ans Misaël Morin et Anselme Plante travaillait dans cette location à diriger une manufacture de pulpe et la paroisse de St,Raphaël avait ces deux hommes d'énergie à sa tête voyait déjà se d'érouler devant elle une briante avenir lorsque survenu toute à coup cette terrible catastrophe. » (citation de la plaque sans corrections)

Plaques hommage de
Saint-Philémon

Saint-Philémon

Cette plaque constitue l'une des plus belles réalisations du genre. Elle est constituée de trois tableaux montés sur stèle de pierre taillée; les inscriptions sont sculptées dans le roc. On peut y lire : « Hommages à nos pionniers. Hommages au premier curé l'abbé Louis-Alfred Langlois au bâtisseur de l'église actuelle l'abbé Charles-Clément Lévesque. Un souvenir, une réalité, Saint-Philémon. » Ce monument a été érigé en 2003.