Publications

Des membres de la Société témoignent de leur passion pour l'histoire et l'écriture.

Bellechasse au temps des seigneuries

Découvrir nos publications

Revue « Au fil des ans »

La Société diffuse une publication trimestrielle sur l'histoire de Bellechasse

Revue Au fil des ans

Consulter les numéros publiés

Le musée de Bellechasse

La Société possède son lieu de diffusion virtuel, un musée au bout des doigts

Musée de Bellechasse

En vedette : le patrimoine ferroviaire de Bellechasse

Collections d'images

Photographies contemporaines, images d'époque et vidéos sur Bellechasse

Images de Bellechasse

Découvrir ces images

Nouvelles

L'église Saint-Étienne-de-Beaumont en voie de classement

Ce joyau de notre patrimoine religieux recevra le statut de protection le plus convoité

 

Le 16 juin dernier, le ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin, a fait connaître son intention de classer le plus vieux temple religieux de Bellechasse en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. En classant un bien patrimonial, le ministre reconnaît formellement sa valeur patrimoniale. Elle assure la protection du bien et favorise sa transmission aux générations futures. La fabrique de la paroisse est à l'origine de la démarche réalisée pour obtenir cette reconnaissance dont bénéficie déjà les deux chapelles de procession locales. Après des travaux de rénovation majeurs dont le coût atteint presque le million de dollars, l'enveloppe du bâtiment et son intérieur n'ont jamais eu aussi belle apparence. Le nouveau statut permettra d'obtenir l'aide financièrer gouvernementale à hauteur de 80 % des coûts de restauration.

 

Ce statut ne prend pas effet immédiatement. La loi prévoit que « le ministre doit, avant de prendre l’avis du Conseil, transmettre un avis de son intention de procéder au classement à la personne indiquée comme propriétaire au registre foncier ainsi qu’au greffier ou secrétaire-trésorier de la municipalité locale sur le territoire de laquelle il est situé. En outre, dans le cas d’un immeuble ou d’un site patrimonial, le ministre doit inscrire l’avis d’intention au registre foncier. Cet avis d’intention doit contenir la désignation du bien visé, un énoncé des motifs de l’avis d’intention et une notification que toute personne intéressée peut, dans les 60 jours de la transmission de l’avis, faire des représentations auprès du Conseil. L’avis d’intention doit de plus être publié au moins une fois dans un journal du lieu ou de la région concerné.» « À l’expiration d’un délai de 90 jours à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention, le ministre peut signer un avis de classement qui contient la désignation du bien patrimonial visé ainsi qu’un énoncé des motifs du classement. Le classement prendrait effet seulement à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention.

 

L’avis de classement est publié à la Gazette officielle du Québec et au moins une fois dans un journal de la région concernée. » De plus, l’avis d’intention peut être valable pour une durée d’un an, avec possibilité de prorogation pour une deuxième année. L'intention de classement a été annoncée officiellement le 5 juillet 2016 en l'église de Beaumont, lors d'une cérémonie tenue en compagnie de Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches.

 

Ce statut ne prend pas effet immédiatement. La loi prévoit que « le ministre doit, avant de prendre l’avis du Conseil, transmettre un avis de son intention de procéder au classement à la personne indiquée comme propriétaire au registre foncier ainsi qu’au greffier ou secrétaire-trésorier de la municipalité locale sur le territoire de laquelle il est situé. En outre, dans le cas d’un immeuble ou d’un site patrimonial, le ministre doit inscrire l’avis d’intention au registre foncier.

Cet avis d’intention doit contenir la désignation du bien visé, un énoncé des motifs de l’avis d’intention et une notification que toute personne intéressée peut, dans les 60 jours de la transmission de l’avis, faire des représentations auprès du Conseil. L’avis d’intention doit de plus être publié au moins une fois dans un journal du lieu ou de la région concerné.»

« À l’expiration d’un délai de 90 jours à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention, le ministre peut signer un avis de classement qui contient la désignation du bien patrimonial visé ainsi qu’un énoncé des motifs du classement. Le classement prendrait effet seulement à compter de la date de la transmission de l’avis d’intention. L’avis de classement est publié à la Gazette officielle du Québec et au moins une fois dans un journal de la région concernée. » De plus, l’avis d’intention peut être valable pour une durée d’un an, avec possibilité de prorogation pour une deuxième année.

 

L'intention de classement a été annoncée officiellement le 5 juillet 2016 en l'église de Beaumont, lors d'une cérémonie tenue en compagnie de Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches. Outre les membre du conseil de la fabrique, plusieurs invités participaient à l'évènement, dont le président de la Société historique de Bellechasse, Michel Tardif. Ce dernier a alors annoncé que le prochain numéro de la revue « Au fil des ans » portera entièrement sur l'histoire de l'église Saint-Étienne.

 

En attendant, une mise à jour toute récente de la publication sur le « Patrimoine protégé de Bellechasse » est disponible en format numérique sur la page d'accueil de ce site. L'église de Beaumont y figure comme immeuble compris dans le « site du patrimoine du village de Beaumont » et comme immeuble patrimonial bénéficiant d'une intention de classement.

 


Nicolas Godbout en résidence de création littéraire au domaine Pointe-de-Saint-Vallier

Nicolas GodboutL'été venu, le domaine Pointe-de-Saint-Vallier foisonne d'activités. De l'observation de la nature à la balade contée, en passant par les conférences historiques et naturalistes, chaque ntervenant transmet la passion qui l'anime. En plus d'être un lieu de diffusion culturelle, le domaine Pointe-de-Saint-Vallier est un lieu de création et d'expérimentation. Soyez de ceux et celles qui encouragent la créativité! C'est dans cet esprit que Nicolas Godbout, membre du connseil d'administration de la Société historique de Bellechasse, y est accueilli comme auteur en résidence. Par sa présence assidue au Domaine, Nicolas Godbout rendra vivante la création littéraire et le conte.

 

Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour l’écriture des Mémoires obscures, une œuvre colligeant nouvelles et poèmes, Nicolas Godbout sera en résidence d’auteur du 18 juillet au 20 août 2016, au domaine Pointe-de-Saint-Vallier. Durant son séjour, il aura la chance non seulement d’écrire au gré de son inspiration, mais aussi de travailler à l’adaptation scénique de certains de ses textes en vue de produire un spectacle de contes original.

 

Ne manquez surtout pas la Conférence sur les récits traditionnels en Bellechasse, samedi 30 juillet 2016 10 h au domaine Pointe-de-Saint-Vallier. Coût 10 $.

 

En savoir plus >>>>

 


 

Lire d'autres nouvelles

Activités 2016

  • Prochaine publication sur les écoles de rang

    « Les écoles de rang de Bellechasse » est le thème du livre en voie de publication par la Société. Monsieur Robert Tessier, responsable du projet, a annoncé que la sortie du livre est reportée à 2017 en raison de l'énorme quantité d'information à traiter sur les différentes écoles de rang qui seront présentées par municipalité, en plus d'exposés sur des sujets associés au système d'éducation qui existait dans Bellechasse jusque dans les années 1960.

     



     

  • Voyage annuel de découverte du patrimoine

    Le cinquième voyage-découverte organisé par la Société historique de Bellechasse aura lieu le premier octobre 2016. Destination : Kamouraska et la Côte-du-Sud. 56 personnes pourront participer à cette activité, soit la capacité de l'autocar. Détails bientôt.

  • Contes et légendes de Bellechasse

    Le 30 juillet prochain, la Société participera a une activité intitulée « Contes et légendes de Bellechasse» au Domaine Pointe-de-Saint-Vallier. Elle sera animée par Nicolas Godbout, un nouvel administrateur élu au conseil d'administration le 24 avril dernier.

  •  

Informations historiques